Flore de nos montagnes : anémone hépatique (rédigé par "webmestre" )

Qu'on l'appelle "hépatique" ou "trilobée", cette anémone se distingue grâce à sa fleur, très tôt dans l'année, juste après la fonte des neiges, dans les sous-bois qu'elle peuple assez précocément. Toutefois, le randonneur attentif l'aura aperçue même pendant l'hiver car ses feuilles sont persistantes. Ce sont elles d'ailleurs qui confèrent à cette fleur son épithète de "trilobée".

En effet, la feuille au vert intense est découpée en 3 lobes bien arrondis. Des lobes qui rappellent ceux du foie. Il n'en fallait pas moins aux anciens pour s'intéresser à de possibles vertus médicinales : les feuilles préparées en infusion ont des pouvoirs diurétiques. D'où son nom latin "Hepatica Nobilis" (hépatica pour le foie) et son nom catalan "herba del fetge", littéralement "l'herbe du foie". Dotées de pouvoirs actifs assez peu contrôlables, l'utilisation des vertus médicinales de la plante a été abandonnée au profit de mollécules de synthèse, plus faciles à doser. Nous vous déconseillons donc de la consommer, sous quelle forme que ce soit.

Selon les terrains, les couleurs de la fleur diffèrent : bleu, blanc, rose, pourpré. Il arrive de trouver côte à côte des blanche et des roses.

Voir sur le site

111

Diaporama (cliquez sur une vignette)

anemone hépatique - wikimedia commons CC
anemone hépatique - licence art libre
anemone hépatique - wikimedia commons CC
 

Contactez l'auteur de cette information

Votre message sera directement reçu par l'auteur de cette information.
CAPTCHA
Si vous êtes un visiteur humain, saisissez les caractères suivants. NB : vous pouvez écrire en majuscules ou minuscules et oublier l'espace entre les mots.
 

Ajoutez VOTRE commentaire

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires